Épaule et bras

L’épaule est l’articulation la moins touchée par l’arthrose. Les facteurs pouvant être à l’origine de la dégénérescence articulaire sont l’âge, une mauvaise charge mécanique, un défaut de la coiffe des rotateurs ainsi que des mouvements anormaux de l’articulation après une intervention chirurgicale.

Les études de niveau I ont prouvé la sûreté des injections de PRP1 : elles maintiennent  l’équilibre du cartilage articulaire et soulagent significativement les douleurs liées aux pathologies dégénératives (stades légers à modérés).

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’arthrose

1Belk J et al., Platelet-Rich Plasma versus hyaluronic Acid for knee osteoarthritis: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials, the American Journal of Sports Médicine, 2021; 49(1):249-260

La tendinopathie de la coiffe des rotateurs de l’épaule est une pathologie fréquente altérant la qualité de vie et la fonction articulaire des patients.2

Les facteurs de croissance concentrés dans le PRP favorisent la cicatrisation en stimulant les cellules nécessaires à la régénération.1

De ce fait, cette thérapie est plus efficace pour diminuer la douleur et améliorer la fonction articulaire des patients à moyen et à long terme.2

Cliquez ici pour en savoir plus sur les tendinopathies

1Belk J et al., Platelet-Rich Plasma versus hyaluronic Acid for knee osteoarthritis: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials, the American Journal of Sports Médicine, 2021; 49(1):249-260

2Hamid M et al., Platelet-rich plasma for rotator cuff tendinopathy: A systematic review and meta-analysis, Plos One, 2021 10; 16(5):e0251111

La lésion de la coiffe des rotateurs est l’une des causes les plus courantes de la douleur de l’épaule. Bien que la réparation arthroscopique de la coiffe des rotateurs améliore la fonction et la douleur postopératoires, le taux de re-déchirure est une complication qui peut survenir selon certains cas.

Les facteurs de croissance concentrés dans le PRP favorisent la cicatrisation en stimulant les cellules nécessaires à la régénération.1 Les injections de PRP dans la réparation arthroscopique de la coiffe des rotateurs réduisent de manière significative le taux de récidive, améliorent la douleur et la fonction articulaire à long terme.3

Cliquez ici pour en savoir plus sur les lésions musculaires

1Belk J et al., Platelet-Rich Plasma versus hyaluronic Acid for knee osteoarthritis: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials, the American Journal of Sports Médicine, 2021; 49(1):249-260

3Xu W et al. Application of Platelet-Rich Plasma in Arthroscopic Rotator Cuff Repair: A Systematic Review and Meta-analysis, Orthopaedic Journal of Sports Medicine, 2021; 9(7):23259671211016847

Épaule

Les lésions tendineuses du biceps brachial sont principalement causées par la dégénérescence du tendon et de son insertion osseuse.

Les facteurs de croissance concentrés dans le PRP favorisent la cicatrisation en stimulant les cellules nécessaires à la régénération.1 De plus, le PRP rétablit la structure des fibres de collagène présentes dans les tendons, afin de restaurer leur fonction.2

Cliquez ici pour en savoir plus sur les tendinopathies

1Belk J et al., Platelet-Rich Plasma versus hyaluronic Acid for knee osteoarthritis: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials, the American Journal of Sports Médicine, 2021; 49(1):249-260

2Borzini P, Mazzucco L: Tissue Regeneration and in Loco Administration of Platelet Derivates: Clinical Outcomes, Heterogeneous Products, and Heterogeneity of Effector Mechanisms. Transfusion. 2005; 45: 1 759 – 1 767

Les lésions musculaires du biceps brachial sont principalement causées par la dégénérescence du tendon et de son insertion osseuse.

Les facteurs de croissance concentrés dans le PRP favorisent la cicatrisation en stimulant les cellules nécessaires à la régénération.1

En plus de l’apport biologique des facteurs de croissance, les injections de PRP réduisent significativement le délai de reprise du sport chez les patients ayant subi une lésion musculaire de grade I ou II.2

Cliquez ici pour en savoir plus sur les lésions musculaires

1Belk J et al., Platelet-Rich Plasma versus hyaluronic Acid for knee osteoarthritis: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials, the American Journal of Sports Médicine, 2021; 49(1):249-260

2Rossi LA et al., Does platelet-rich plasma decrease time to return to sports in acute muscle tear? A randomized controlled trial, Knee Surgery, Sports Traumatology, Arthroscopy, 2017; 25(10):3319-3325

Bras

L’arthrose est une maladie courante associée à une détérioration progressive du cartilage et à un rétrécissement de l’espace articulaire. Les facteurs pouvant être à l’origine de la dégénérescence articulaire sont l’âge, une mauvaise charge mécanique, un défaut de l’articulation ainsi que des mouvements anormaux de l’articulation après une intervention chirurgicale.

Les études de niveau I ont prouvé la sûreté des injections de PRP1 : elles maintiennent  l’équilibre du cartilage articulaire et soulagent significativement les douleurs liées aux pathologies dégénératives (stades légers à modérés).

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’arthrose

1Belk J et al., Platelet-Rich Plasma versus hyaluronic Acid for knee osteoarthritis: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials, the American Journal of Sports Médicine, 2021; 49(1):249-260

L’épicondylite latérale est la pathologie du coude la plus fréquemment diagnostiquée. Une sollicitation excessive des muscles du poignet peut être à l’origine du processus dégénératif du tendon de l’articulation.2

Les facteurs de croissance concentrés dans le PRP favorisent la cicatrisation en stimulant les cellules nécessaires à la régénération.1

La thérapie par injection de PRP diminue la douleur et améliore les capacités de mouvement des patients souffrant d’épicondylite latérale.2

Cliquez ici pour en savoir plus sur les tendinopathies

1Belk J et al., Platelet-Rich Plasma versus hyaluronic Acid for knee osteoarthritis: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials, the American Journal of Sports Médicine, 2021; 49(1):249-260

2Arirachakaran A et al., Platelet-rich plasma versus autologous blood versus steroid injection in lateral epicondylitis: systematic review and network meta-analysis, Journal of Orthopaedics and Traumatology, 2016 ; 17(2):101-12)

Les blessures du ligament collatéral ulnaire (LCU) du coude surviennent en général à cause de tensions provoquées lors de mouvements répétés au-dessus de la tête.

L’injection de PRP permet d’accélérer la cicatrisation du tendon et le retour au sport.1

Cliquez ici pour en savoir plus sur les lésions ligamentaires

1Fucaloro S et al., Return to Sport After Ulnar Collateral Ligament Tears Treated with Platelet-Rich Plasma Injections is Influenced by Length of Rehabilitation and Leukocyte Content of Injections: A Systematic Review, Arthroscopy, 2024;18:S0749-8063(24)00205-6

Coude